Vincent Peillon calme le jeu avec Ségolène Royal, qui prépare un appel pour mettre un terme aux courants

  Par nico7535   sur LE POST le 19/12/2009 à 02:06

                 

Selon une information révélée par Renaud Pila, journaliste politique à LCI, sur sa page twitter, le député européen devrait annuler une réunion des 15 membres du Courant Espoir A Gauche élus au Bureau National du PS (issus du Congrès de Reims) prévue le 15 janvier prochain, pour ne pas "polluer la campagne des élections régionales".

Vincent Peillon espérait par ce vote asseoir son autorité au sein du courant face à Ségolène Royal, malgré nombre de prostestations et de pétitions de la base militante qui demande à être consultée sur cette question.

C'est justement ce dont ont été chargés par Ségolène Royal, les députés Jean-Louis Bianco et Gaëtan Gorce, et Najat Vallaud-Belkacem après les élections régionales de mars prochain.

Dans une lettre adressée au militants le 16 décembre dernier, ils affirment par ailleurs qu'ils lanceront un appel "à transcender les courants internes du Parti Socialiste et à y mettre un terme" (un voeu cher de l'ex-candidate à la présidentielle) lors de la convention nationale du PS sur la rénovation qui se tiendra en juin 2010 : "Cette modification statutaire permettrait de mettre un terme aux stériles "guerres de chapelles". Le vote à chaque congrès devrait se limiter à l'élection du ou de la Premier(e) secrétaire national(e). Par la suite, nous ne voterions plus en interne pour des courants mais en fonction des seuls compétences et arguments de chacun lorsqu'il s'agira de désigner nos candidats, et en fonction de nos seules convictions lorsqu'il s'agira de définir un positionnement politique."