Par RichardTrois     sur LE POST                       

le 03/03/2010 à 11:37

Martine Aubry le 31 janvier 2010 au lancement de la campagne des
Régionales

Martine Aubry le 31 janvier 2010 au lancement de la campagne des Régionales -  © RichardTrois

 

Il y a comme cela des petites nouvelles qui en disent plus long sur une personnalité que bien des livres et interviews...

Ainsi le Midi Libre nous apprenait ce mardi que Geneviève Tapié, présidente de l'Assemblée des femmes-Observatoire de la parité du Languedoc Roussillon, et viticultrice ne recevrait pas, comme il était prévu, un prix européen récompensant son engagement féministe :
le Prix de la Socialiste Européenne ayant le plus oeuvré pour la parité en 2009.

Pourquoi ? Parce que la direction du Parti socialiste et donc à sa tête Martine Aubry a mis son véto à ce que le Parti socialiste européen rende hommage à Geneviève Tapié, militante du PS depuis 38 ans !
En effet, cette direction du PS se justifie par le fait que Geneviève Tapié a été exclue du PS le 23 février et ne pourrait donc pas recevoir le prix en question. Quand bien même le prix récompense une action passée en faveur de la parité.
Exclue tout simplement parce que Geneviève Tapié figure en dernière position, non éligible, de la liste conduite par Georges Frêche. Une liste qui avait d'ailleurs été validée par le Conseil National du PS.

Vous avez pensé mesquinerie ? Oui, moi aussi.

Mais cela va plus loin à mon sens. Cela révèle simplement le double langage permanent de Martine Aubry. Ainsi la même Martine Aubry expliquait ce dimanche dans une interview donnée par Martine Aubry au Parisien ce dimanche :
"Et moi, mon rôle, inlassablement, c’est de rassembler les socialistes." déclarait-elle au journal.

D'ailleurs Geneviève Tapié ne s'y trompe pas. A la question du Midi Libre "Vous pensez réintégrer rapidement le Parti socialiste ?" elle rép