Les critiques fusent depuis qu'elle a dénoncé "un système Sarkozy corrompu". Xavier Bertrand aurait calé l'offensive de A à Z, en fixant des élements de langage, hier soir. Sur Le Post, le porte-parole adjoint de l'UMP, Dominique Paillé, dément.

               Ségolène Royal, à Paris, le 30/11/2009.         

Ségolène Royal, à Paris, le 30/11/2009.

                    

Ségolène Royal a "pété un câble", c'est une "menteuse", "cela rappelle les propos haineux de Marine Le Pen"... Depuis que Ségolène Royal a dénoncé mardi soir sur TF1  "un système Sarkozy corrompu", les contre-attaques de l'UMP fusent de toutes parts.

1. Objectif de l'UMP: "Créer une polémique autour de Royal"

Les porte-parole du parti majoritaire, Frédéric Lefebvre et Dominique Paillé, la secrétaire d'Etat à la Famille Nadine Morano, le chef de file des députés UMP Jean-François Copé, le ministre de l'Industrie Christian Estrosi, l'ex-Premier ministre Jean-Pierre Raffarin... Ils sont tous montés au créneau pour dénoncer les propos de l'ex-candidate d