Dans EXPRIMEO

Ségolène Royal est probablement celle qui compte aujourd'hui sur le réseau militant le plus élevé et surtout le plus mobilisé.

De façon assez surprenante, les partis politiques français accordent une place théorique de plus en plus importante aux militants (définis comme les adhérents d'un parti politique) alors même que les militants sont un univers de plus en plus " décalé " par rapport à l'opinion publique.

Des chiffres incontestables et incontestés doivent être rappelés.

Ces chiffres donnent des indications majeures.

Aujourd'hui, tous partis politiques confondus, le nombre global de militants s'élève à près de 600 000 personnes soit un peu plus de 1 % de la population âgée de plus de 18 ans.

Aucun parti républicain classique connaît une expansion de ses effectifs militants :

- le Parti Communste est celui qui a connu la plus forte érosion d'effectifs d'adhérents pour aller vers 127 000 à son dernier Congrès après avoir annoncé dans les années 50 plus de 500 000 adhérents,

- Le PS publie des communiqués de victoire quand il compte aujourd'hui 200 000 adhérents ce qui était le chiffre du nombre des adhérents du PS en ...1988. Sous la IV ème République, la SFIO annonçait 300 000 adhérents.

- Quant à l'UMP, elle annonce 215 000 adhérents. Au Congrès du RPR de 1984, le seul RPR annonçait 331 000 adhérents. Or l'UMP c'est le RPR + d'autres courants pourtant importants. L'UMP compte aujourd'hui moins de la moitié du nombre des adhérents du début des années 80 émanant de sa principale composante.

En réalité, le militantisme par l'encartement revêt un autre volet : le militantisme par la citoyenneté.

Ce militantisme là offre des visages multiples :
- blogs,
- facebook,
- routages,
- liens,
- comités locaux,
...

Sur la base des diverses expériences directes conduites, ce réseau est probablement le plus fort et motivé chez Ségolène Royal. La reprise de nos articles, les messages qui en résultent, les liens qui s'affichent ... relèvent d'une ampleur inégalée par d'autres leaders politiques.

Il y a désormais une toile pro-Ségolène Royal qui est d'une indiscutable efficacité.

Cette toile est terriblement mobilisée : c'est la révolte des maltraités.

Ils vivent comme une agression et une injustice la non reconnaissance des qualités et des acquis de leur leader.

Nous retrouvons exactement ces mêmes réflexes dans le réseau de Dominique de Villepin.

C'est un phénomène très i