Sur LEMONDE.FR

Abonnez-vous 15 € / mois
 

 

 

Eric Woerth, le 8 novembre 2010 à Garges-lès-Gonesse.

Eric Woerth, le 8 novembre 2010 à Garges-lès-Gonesse.AFP/FRED DUFOUR

 

Trois services de l'Etat avaient averti l'ancien ministre du budget Eric Woerth de la sous-estimation de l'hippodrome de Compiègne, rapporte Le Canard enchaîné, documents à l'appui, mardi 2 août. Accusé d'avoir "bradé" le domaine à la société des courses de Compiègne pour un montant de 2,5 millions d'euros, Eric Woerth avait pourtant affirmé n'avoir "jamais connu d'autre évaluation".

 

Les courriers du directeur de l'Office national des forêts, Bernard Gamblin, et du président de la commission pour la transparence des opérations immobilières de l'Etat, Philippe Dumas, avaient déjà été