LEMONDE.FR | 13.09.11 | 16h46   •  Mis à jour le 13.09.11 | 16h53

 

En 2007, Ségolène Royal avait défendu l'idée, aujourd'hui reprise par Nicolas Sarkozy, d'un encadrement militaire pour les jeunes délinquants.

En 2007, Ségolène Royal avait défendu l'idée, aujourd'hui reprise par Nicolas Sarkozy, d'un encadrement militaire pour les jeunes délinquants.AFP/PHILIPPE WOJAZER

Le Parti socialiste a critiqué mardi 13 septembre l'idée d'un encadrement militaire pour les jeunes délinquants, accusant Nicolas Sarkozy de "récupération" après que le chef de l'Etat, lors d'un discours prononcé dans le nouveau centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne), a annoncé que le gouvernement allait reprendre, dans son projet de loi sur l'exécution des peines discuté à l'automne, la proposition du député UMP Eric Ciotti.

 

Le député des Alpes-Maritimes, considéré comme le "M. sécurité" de l'UMP, était d'ailleurs présent lors du déplacement du président de la République en Seine-et-Marne.

>> Lire : Nicolas Sarkozy veut la création de 30 000 places de prison d'ici à 2017

L'idée de M. Ciotti figurait dans les recommandations de son rapport sur l'exécution des peines, qu'il a remis début juin à Nixolas Sarkozy. Elle vise notamment à "instaurer u