Sur le NObs

Publié le 16-09-11 à 12:56    Modifié à 13:04     par Boris Manenti     4 réactions

Le groupe d'internautes se joint à des groupes anticapitalistes pour une manifestation pacifique. De quoi faire planer la crainte d'une attaque informatique contre le New York Stock Exchange.

Montage reprenant les militants de la place Tahrir du Caire (Egypte), brandissant leurs chaussures en signe de protestation, devant la Bourse de New York (Capture d'écran OccupyWallSt.org) Montage reprenant les militants de la place Tahrir du Caire (Egypte), brandissant leurs chaussures en signe de protestation, devant la Bourse de New York (Capture d'écran OccupyWallSt.org)

Les Anonymous ont lancé un large appel à une "protestation pacifique", à partir du samedi 17 septembre, dans le quartier de Wall Street à New York (Etats-Unis).

Le groupe d'internautes espèrent ainsi voir "plus de 20.000 personnes affluer dans le sud de Manhattan". Les manifestants sont invités à installer des tentes, des "barricades paisibles", des cuisines... pour "occuper Wall Street pendant plusieurs mois". "Comme nos frères et nos sœurs en Egypte, en Grèce, en Espagne et en Islande, nous utiliserons [...] l'occupation massive pour restaurer la démocratie en Amérique", ajoutent les Anonymous.  

(Cliquez pour agrandir)"Les Inrocks" soulignent que l'initiative d'"occuper Wall Street" a d'abord été imaginée par "les antipub et anticapitalistes de Toronto, Adbusters" avec l'idée de prendre, de manière démocratique et populaire, la première place financière du monde.

Les Anonymous se sont joint au mouvement par la suite. Des appels similaires à "l'occupation" ont également été lancé à Los Angeles et San Francisco, mais aussi au Canada (Toronto), en Espagne (Madrid, Bilbao et Valence), en Grande-Bretagne (Londres), en Italie (Milan), en Allemagne (Stuttgart), en Australie (Sydney) et au Japon (Tokyo).

"En janvier 2010, la Cour suprême des Etats-Unis a autorisé les entreprises à financer librement les campagnes électorales. Cela laisse présager que l'élection de 2012 sera très certainement la plus corrompue que l'Amérique ait jamais connue", explique aux "Inrocks" la fondatrice de US Day of Rage, Alexa O'Brian. "Se regrouper devant Wall Street est une occasion de rappeler, notamment, que ce sont les citoyens qui doivent influer sur la démocratie, et non les entreprises", note-t-elle.

Ce 17 septembre, les Anonymous pourraient également mettre à profit les compétences en piratage informatique de certains membres contre Wall Street, faisant planer une menace de d'attaque informatique contre le système du New York Stock Exchange.

Le 17 septembre est la date anniversaire de l'adoption de la Constitution des Etats-Unis en 1787.

Une vidéo des Anonymous :