Sur MEDIAPART

| Par La rédaction de Mediapart

Libération a publié deux versions de l'interview de Martine Aubry: l'une revue et aseptisée dans la version papier, et la parole brute, non asséchée par les conseillers en version électronique.

Résultat: sur l'accord Verts/PS, on passe d'un original «On l’a passé avec l’accord absolu de François Hollande» au plus diplomatique «lien direct et permanent avec François Hollande». Ou bien: original, «c’est dans les grandes métropoles que les Verts font leur meilleurs scores, c’est là qu’il fallait leur donner des postes si on veut un accord avec eux. Même si je peux comprendre que Bertrand Delanoë et Gérard Collomb n’aient pas souhaité voir arriver Cécile Duflot ou Philippe Meirieu», amendé en simples «grincements de la part de camarades».

Et encore, à propos de la candidature Montebourg: «Les ralliements, notamment d’Arnaud, ont déstabilisé ses troupes - c’est le moins qu’on puisse dire - plus de la moitié des gens qui ont voté pour lui ne sont pas déplacés au second tour, parce qu’ils n'ont rien compris», volatilisé en version finale..  

A lire dans Le Figaro