17
Jan

Sur A GAUCHE POUR DE VRAI

Cher Gérard, cher camarade.

Tout d’abord, A gauche pour de vrai! nous regrettons le harcèlement dont tu es victime. Nous regrettons aussi le procès d’intention que l’on te fait parfois sur la sincérité de ton engagement à gauche. Lorsqu’on te connaît, on sait à quel point tu es, avec quelques autres au PS (trop rare probablement) un militant honnête et surtout un militant engagé pour défendre les classes populaires.

Si nous nous permettons de te nommer cher camarde et si nous semblons un peu te connaître c’est tout simplement parce qu’il y a encore 3 mois nous militions à tes côtés, dans le courant de la gauche du PS, Un Monde d’Avance. Notre espoir un peu fou mais tellement exaltant était que le PS cesse de croire que les classes “moyennes” et les classes “supérieures” soient les seules catégories d’électeurs dignes d’intérêt. Evidemment qu’il faut leur parler, mais évidement qu’il faut également, si ce n’est plus, parler aux classes “faibles” quand on est le principal parti de la gauche française du point de vue électoral.

Seulement, au matin du 17 octobre 2011, alors que la veille nous avions la responsabilité d’un bureau de vote lors de la primaire citoyenne, nous avons fait le choix totalement assumé de quitter le Parti Socialiste pour rejoindre le Parti de Gauche. 

Nous ne pouvions pas nous résigner à voter pour François Hollande dès le 22 avril dans la seule logique de faire barrage à Nicolas Sarkozy. Les chiffres que tu scandes partout avec raison ne font pas partis de l’arithmétique de ton champion désormais investi. Quels sont ces chiffres? 35/40/60/1700!

  • Hollande reviendra-t-il vraiment sur la contre réforme des retraites afin de garantir un départ dès 60 ans avec 40 annuités de cotisation? Non! 
  • Augmentera-t-il les salaires des classes populaires? Non! A la place Il fera une réforme fiscale “plus juste”, qui laissera encore les classes populaires sur le bas côté du chemin libéral puisqu’elles ne peuvent pas payer l’impôt.
  • Taxera-t-il réellement les entreprises afin qu’elles paient ce qu’elles doivent à la collectivité? Non! A la place il poursuivra la course folle aux allègements de cotisions en faveur du patronat à travers son contrat de génération.
  • Dépassera-t-il la Veme République pour en fonder une nouvelle qui soit réellement démocratique et qui abolisse l’hyper présidence? Non! 
  • Sortira-t-il du nucléaire? Non! 
  • Transformera-t-il l’économie globale du pays pour rentrer dans une production de richesses raisonnable et durable? Non! 
  • Renforcera-t-il les services publics, première et dernière richesse des plus précaires? Non! Car recruter un enseignant en supprimant un poste d’infirmière ne renforcera jamais le service public

Finalement, voter Hollande le 22 avril reviendrait, pour nous A gauche pour de vrai! à nous résigner au conservatisme économique, social, institutionnel et politique. Alors si voter autre chose que François Hollande le 22 Avril représente à tes yeux un acte politiquement “stérile”, voire contre productif, nous assumerons A gauche pour de vrai! cette stérilité.

Mais, cher Gérard, cher camarade,

quel est le parti qui, à gauche, a entraîné toutes les forces de progrès à la défaite durant 10 ans à force de promouvoir une ligne sociale libérale qui ne différencie plus la gauche de la droite? A tel point qu’un Bayrou apparaît comme un homme presque de gauche que l’on drague sous son balcon?

Quel parti a exercé depuis 2002 une force tellement répulsive à l’égard de ceux qui devraient être ses alliés qu’il n’arrive plus à être une force de rassemblement et de convergence? Si les autres forces de gauche souhaitent se présenter à l’élection présidentielle c’est d’une part légitime et légal, c’est d’autre part la conséquence d’un PS qui révulse plus qu’il n’attire.

Mon cher Gérard, mon cher camarade, si la stérilité en politique c’est le conservatisme, si la stérilité en politique c’est la défaite, permet nous de penser, ici A gauche pour de vrai! que le choix de la stérilité c’est Hollande, que le choix contre productif pour les classes populaires et toute la gauche de progrès c’est Hollande!

Il est évident, mais devons nous le préciser, que le 6 mai il s’agira d’éliminer Sarkozy. Mais il est évident aussi que le 22 avril il s’agira de choisir la gauche unie, la gauche du progrès qui défend l’humain d’abord avant la gestion d’une dette que les classes populaires et moyennes n’ont pas crée!

Avec toute notre amitié sincère.

Sydne93