Le Président de la République proteste à l'abri dans un café.Le Président de la République proteste à l'abri dans un café.© pol

http://www.eitb.com/fr/infos/politique/detail/840908/sarkozy-au-pays-basque--le-candidat-pas-president/

Je ne suis pas Basque, je ne suis pas indépendantiste, je n’ai rien fait, je n’y étais pas, je ne sais rien, je n'ai rien à dire,  mais j’ai vu une dizaine de vidéos à propos des incidents de Bayonne. Ce qui est impressionnant sur ces images de Bayonne, c’est le son : des hurlements saturés. Il n’y a qu’un interminable « ooouuuuhhh !!! » massif, spontané et collectif. Et puis un affolement disproportionné, une bousculade de photographes et de caméras, de la violence? Non! Juste un dispositif policier inefficace!  Dans les vidéos, je peux voir, les choix du montage, la manipulation des images, la présence de la rédaction en chef, pour essayer d’accréditer les dires du chef de l’État. Une seule vidéo montre l’arrestation musclée de certains jeunes qui protestent en disant qu’ils n’ont rien fait. Notre Grand Président a-t-il cru à ses fables? Comment pourrait-il croire que les Français, le respectent, et  l’aiment? Il a été surpris par cet accueil. Je suis étonné que ce soit la première fois que cela se passe. J'ai cru que la police était comme à son habitude, efficace. Il n’a pas été bousculé plus que cela, mais dans sa tête cela ressemble à un séisme. Sa réaction montre son ignorance de la réalité du pays, ses propos, son manque de sang-froid. François Hollande sous la farine, n’avait pas bougé une oreille. Lui s'inquiéte du crime de lèse Majesté, il accuse une partie des manifestants d'être apparentés à "ETA; les mains tâchés de sang". Nous savons maintenant qui est le capitaine courageux. Ce n'est pas lui! Des gens crient de manière débonnaire, il en fait des autonomistes !  Des jeunes Français crient contre le candidat, et il y a outrage à Président de la République. Vraiment c’est savoureux, celui qui annonçait son plaisir à rencontrer les Français, sans protocole, en rage : "Le Président de la République est chez lui en France", répète-t-il en changeant de casquette. 

Il ne devait pas y avoir assez de militants UMP triés sur le volet pour faire la claque. Ils n’ont pas payé assez de figurants pour faire croire au Président que nous l’aimons tous. Le roi était nu. Il n’a pas supporté. Il n’y a pas eu de violence, même pas de la farine ? Et toute la caravane publicitaire du Président candidat a été offusquée. Peut-être que chaque déplacement du candidat va donner envie maintenant  au Peuple de France de hurler son exaspération, pour faire aussi bien que les habitants de Bayonne : assez de chômage, de précarité, de baisse de pouvoir d’achat, d’endettement, de mépris, de mensonge, de manipulation de l’information, de cadeaux aux riches, de violence contre les pauvres, de promesses non tenues, d’arrogance, de manque de respect… etc ., etc.

Emmanuel Vals, qui n’a rien vu, qui n’est pas basque et qui n’a pas vu les vidéos, dénonce la violence. François Hollande voudrait que nous restions sages. D'autres disent que c'est une provocation que la police à laisser faire. Pourquoi faut-il qu’il nous défende de huer le candidat sortant, alors que nous ne désirons que de le sortir?  Manifester, c'est la démocratie. Ce qui s'est passé à Bayonne c'est juste la photographie de notre exaspération. Dire Ouuuuuhhh! ce n'est pas un trés bon slogan, mais au moins c'est efficace. Cela fait sortir le Président candidat de ses gonds. Les manifestants auraient pu crier dégage! comme pour Wad, Ben Ali, Moubarak ou les autres ! Mais il n'y a pas de comparaisons! Nous sommes en démocratie! On a le droit de le dire: Dégage? Non? Oouuuuuhhh c'est moins précis, mais cela se comprend tout de suite ! Si c’est cela être voyou, je veux bien être Bayonnais… Je ne voudrais pas que Notre Grand Président nous bâillonne. Vive l’expression de la colère du peuple ! C'est oooouuuuuhhhh, sa prochaine visite?

 

 

************

Sarkolettre_de_fin_de_CDD_a_NS

**********

Voici le communiqué de presse de BIZI, hier soir :

Communiqué de presse / Prentsa agiria



Bizi ! est fier du « Dégage Sarkozy ! »
clamé par le Pays Basque ce jeudi 1er mars à Bayonne





    Le mouvement Bizi est fier de la manière dont le Pays Basque vient de montrer à Nicolas Sarkozy à quel point il n'est aucunement le bienvenu ici. Nous sommes fiers d'y avoir activement contribué aux côtés de centaines de militants de Batera demandant une collectivité territoriale spécifique, jeunes lycéens, activistes anti-ACTA, militants anti-voie nouvelle LGV, abertzale, socialistes, NPA, écologistes, qui ont tous exprimé leur rejet commun d'une manière absolument pacifique et citoyenne.



    Les trois militant(e)s de Bizi ! qui ont été arrêtés pour avoir déployé une banderole juste en face du bar ou Nicolas Sarkozy rentrait rue d'Espagne (photos ci-jointes libres de droit) ont été relâchés en fin d'après-midi.



    La charge de l'UMP contre le « PS de François Hollande » accusé d'avoir orchestré les mobilisations de Bayonne est ridicule, mensongère et purement électoraliste. La « bronca » bayonnaise a été spontanée, populaire, profondément plurielle, et totalement indépendante de quelque parti que ce soit !



    Il est également risible que Nicolas Sarkozy traite de voyous et de terroristes des manifestant(e)s pacifiques qui n'avaient que leurs cris et leurs tracts comme seules armes, pendant que sa police les chargeait violemment à plusieurs reprises à coups de matraques et de gaz à outrance. Le terrorisme véritable, celui qui met en danger la sécurité de l'humanité toute entière, c'est celui qui aujourd'hui sacrifie son climat, sa bio-diversité, ses équilibres écologiques majeurs.


    Un président de la République qui en arrive à dire « L'environnement ça commence à bien faire » au moment même où la communauté scientifique internationale nous prévient solennellement que nous courrons tout droit vers le basculement climatique de la planète est tout simplement un démago complètement irresponsable et dangereux. Ce genre d'individu, prêt à sacrifier l'avenir de l'humanité à ses intérêts électoralistes à court terme ne sera jamais le bienvenu ici.



Le 1er Mars à Bayonne,

Bizi !

20, rue des Cordeliers 64 100 Baiona

Tel : 05 59 25 65 52/06 14 99 58 79

info@bizimugi.eu

http://www.bizimugi.eu/