Sur LE LAB

Hollande à Vincennes plus suivi sur internet que Sarkozy à la Concorde

Par Antoine Bayet  |  15/04/12

STREAMING – Les équipes de campagne de Nicolas Sarkozy et François Hollande ont revendiqué chacune, dimanche, plus de 100.000 participants "physiques" pour les meetings tenus respectivement place de la Concorde et sur l’esplanade du château de Vincennes. Des chiffres qui sont impossibles à vérifier, et participent avant tout d’une entreprise de communication / d’autopersuation.

 

Combien d’internautes ont-ils suivi les deux discours des candidats, qui se sont chevauchés, en direct sur internet ? Les chiffres sont cette fois absolument publics.

 

En l’occurrence, François Hollande, qui a tenu un discours un peu plus long, a été un peu plus suivi – tant en « pic » qu’en continu.

 

 

1Avantage Hollande

 
Proposé par Antoine Bayet  | Sur     dailymotion.com
 

Oubliées grandes approximations et chiffres manifestement gonflés : sur internet, le match entre La Concorde et Vincennes, ce dimanche 15 avril, se jouait de manière beaucoup plus transparente.

 

En l’occurrence, 117.00 internautes, dont 15.400 connectés en simultané au plus fort, ont suivi, le discours de Nicolas Sarkozyà la Concorde, contre 167.800, dont 25.200 connectés en  simultané, pour suivre celui de François Hollande sur l’esplanade du château de Vincennes, indique l'hébergeur vidéo Dailymotion dans deuxmessages diffusés sur Twitter vers 17h.

 

Voici les statistiques du live diffusé sur le compte Dailymotion de Nicolas Sarkozy, arrêtées à 16h30 (fin du live à 16h20) :




Et voici les statistiques du live diffusé sur le compte Dailymotion de François Hollande, arrêtées à  16h55 (fin du live à 16h50) :

 

  

 

Petit point de comparaison : ces chiffres restent bien inférieurs auxstatistiques de Jean-Luc Mélenchon, véritable phénomène du net pour la présidentielle 2012.

 

Comme nous vous l’expliquions chiffres inédits à l’appui, c’est le discours de la Bastille qui reste pour l’instant LE grand événement que les internautes ont vécu en streaming, avec 196.000 internautes qui l’avaient suivi.

 

Petit point « méthodo » pour justifier ce décompte : la diffusion des meetings a été largement centralisée sur les stream live diffusés par les candidats eux-mêmes sur internet – même si Public Sénat, par exemple, repris par LeFigaro.fr, diffusait directement le flux de son programme télévisé, et ne peut être compté dans cet article.