Sur le blog de VACHANE

 

Mercredi 25 avril 2012
 
 

2685626317_4afb25b796.jpg

 

Izquierda Unida et le Parti Communiste Espagnol ont adressé à Jean-Luc Mélenchon et les camarades du Front de Gauche leur message de félicitations pour la campagne réalisée et le score obtenu.

 

Message d’Izquierda Unida :

Madrid, 23 avril 2012

Cher Jean-Luc Mélenchon, Chers camarades du Front de Gauche

Reçois au nom d’Izquierda Unida nos plus sincères félicitations pour les résultats du Front de Gauche aux élections présidentielles en France qui se sont déroulées hier.

A Izquierda Unida, nous paratageons votre joie pour ces résultats inédits, presque 12% des français et françaises ont appuyé les propositions du Front de Gauche, clairement anti-néolibérales.

Ces plus de 4 millions de citoyens et citoyennes confirment qu’il existe un espoir de sortir de la crise par la gauche. Les travailleurs et travailleuses de France, comme cela arrive dans d’autres pays européens, tel que l’ Espagne, punissent les politiques de la droite la plus néo-libérale et réclament un changement d’orientation vers une politique de ceux d’en bas par ceux d’en bas.

Pour toutes ces raisons, revevez toute notre solidarité dans l’objectif de battre Sarkozy au second tour. No Pasarán !

Salutation fraternelle,

Cayo Lara Willy Meyer,
Coordinateur fédéral de IU Coordinateur de la Politique Internationale de IU

---

 

Message du Parti Communiste Espagnol :

Madrid, 23 avril 2012

A Jean Luc Mélenchon

Cher ami,
 
José Luis Centella, secrétaire général du PCE et moi-même au nom de tout notre parti, voulons t’exprimer nos félicitations les plus chaleureuses pour les résultats obtenus par le Front de Gauche aux élections présidentielles en France le 22 avril.
 
Dans une époque où le modèle de construction européenne au service du capital montre toutes ses faiblesses, où les relations dans le travail régressent au XIXème siècle, où les droits sociaux disparaissent et les services publics sont privatisées pour être tranfsformés en marché, où le travail cesse d’être un droit pour devenir un privilège, et où la dégradation de l’Etat de Droit est totale, un résultat comme le votre est un espoir d’en finir avec ces violations et de lutter pour une Europe des peuples.
 
Salutations cordiales,
 
José Luis Centellas