Sur AUTOMATES INTELLIGENTS



Christophe Jacquemin - 26/04/2012

Le coup d'envoi officiel de la construction du nouveau sarcophage de Tchernobyl a été donné ce 26 avril 2012, soit vingt-six ans jour pour jour après "le plus grand désastre de l'histoire de l'humanité"(1) , selon les mots du président Ukrainien Viktor Ianoukovitch. Un chantier titanesque qui s'élève à 1,5 milliard d'euros, avec plus d'une vingtaine de pays contributeurs (notamment les Etats-Unis, la Chine et la France), l'Ukraine ayant apporté 8% du montant.

 

 

Coup d'envoi officiel, car des travaux préparatoires ont en fait débuté en 2006 pour les opérations de terrassements et le commencement de la construction de l'arche en début d'année.
Il s'agit aujourd'hui de recouvrir d'une arche gigantesque la chape de béton qui enveloppait les restes du réacteur n°4 accidenté, chape coulée en urgence en 1986 mais dont les fissures actuelles montrent qu'elle ne peut plus être considérée comme sûre.

 

Ce gigantesque chantier, confié à deux groupes de BTP français, Vinci et Bouygues, devrait se terminer à l'automne 2015. L'arche mesurera 108 mètres de haut, 162 m de large, 270 m de long pour un poids de quelque 18 000 tonnes.

Le nouveau sarcophage sera assemblé sur un terrain contigu au réacteur, puis sera glissé au-dessus de la vieille chape. Le but est d'endiguer tout risque de radioactivité. Rappelons en effet que le coeur du réacteur reste toujours actif en cette matière. Et dans l'état actuel des connaissances, la seule solution est de confiner l'ensemble des rayonnements sous une enceinte la plus massive possible. Enceinte ici prévue ici pour une durée de sûreté de cent ans.

Voir la vidéo...