Vendredi 4 mai 2012, à 48 heures du second tour de l’élection présidentielle, le Front de gauche s’est rassemblé place de Stalingrad, là-même où il avait lancé sa campagne le 29 juin 2011.

 


Discours de Stalingrad par PlaceauPeuple


".. le vote: travail de la raison et de la conviction... Le devoir que notre conscience nous dicte ". Le vote est d'abord un vote d'action, pour peser sur les évènements...ce n'est pas un chèque en blanc, mais un élan pour se projeter vers l'avenir....

. d'abord chasser Sarkozy...
(Ouaouh: le foule des amis est "vivante"!!! elle parlerait presque à sa place bientôt!!!)

"de toute l'Europe sont arrivés des messages...

‎"ns ne sommes pas gênés de voter Hollande. Il nous faut une ample défaite de SKZ"

Les Irlandais vont voter bientôt, camarades Français, vs êtes appelés à la rescousse par ts les peuples d'Europe...

Le message européen ns a été donné... la bataille va commencer lundi au matin si ns avons chassé SKZ. Il ns restera é voies: capituler ou résister.
Notre force nous crée notre devoir...
Il ne faut pas s'en remettre au voisin de faire le travail, mais lucide et conscients, de faire de la politique....

les chemins de crête sont les plus dangereux mais les plus rapides parceque les moins fréquentés...

(12 000 personnes sur cette place et + de 8000 connexions...)

(Tiens, ça repasse en extrait sur BFM. Quand même...)


Photo E.LdeR





Mon commentaire.
Ppetite nouvelle dont j'ai pris connaissance dans le même temps:  Malek Boutih candidat PS aux législatives sans l'Essonne,  a utilisé le nom de Jean-Luc Mélenchon pour laisser croire qu'il était soutenu par lui.
Il a utilisé la photo de jean-Luc et sa déclaration qui ne concertait que la présidentielle.
Le vrai candidat Front de Gauche est François Delapierre (par ailleurs directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon)
Faites passer, nous règlerons cela la semaine prochaine.

C'est là :

 

Législatives : Mélenchon accuse Boutih (PS) de "manipulation" pour un tract reproduisant sa photo
Sur LE MONDE

 

Jean-Luc Mélenchon a reproché vendredi 4 mai à Malek Boutih (PS) d'utiliser sa photo dans son matériel de campagne pour les législatives dans l'Essonne, l'accusant de "manipulation" alors que le Front de gauche présente un candidat, François Delapierre, dans sa circonscription.

 

"Un candidat aux élections législatives pour le PS, Malek Boutih, vient de reproduire sans autorisation ma photo et mes propos dans son matériel de campagne. Je réprouve cette manipulation qui vise à créer de la confusion parmi les électeurs. Je souhaite au contraire que les électeurs ne le choisissent pas. Je les appelle à ne pas se laisser abuser et à porter à l'Assemblée nationale notre candidat dans cette circonscription, François Delapierre, qui fut le directeur de ma campagne."

Sur ce tract de M. Boutih, dans lequel il appelle à voter François Hollande au second tour de la présidentielle, apparaissent au dos les photos de M. Mélenchon, Pierre Laurent (PCF), Eva Joly (EELV), Corinne Lepage (Cap21) ou encore Philippe Poutou (NPA) avec pour chacun leur déclaration pour battre Nicolas Sarkozy. Avec ce document de campagne, Malek Boutih qui se présente dans la 10e circonscription de l'Essonne, "veut faire croire qu'il est le candidat de toute la gauche", "c'est parfaitement calculé, c'est une manoeuvre", a dénoncé M. Delapierre.