Samedi 14 Juillet 2012
  Céline Meneses

 

216 voix pour, 24 voix contre et 21 abstentions. Le Sénat de la République italienne a approuvé ce jeudi le Pacte budgétaire. Pas une seule voix du Parti Démocrate (PD), équivalent du PS français, n’a manqué pour faire passer ce texte. On ne recense que deux abstentions parmi leurs votes. La messe est donc dite.Illustrations-assemblee_italie

A l’instar du vote favorable des parlementaires sociaux-démocrates allemands, ce vote du deuxième parti européen le plus proche de François Hollande augure mal du vote que feront les députés PS français quand le texte leur sera présenté.

Le même jour, la même assemblée votait en faveur du traité établissant le Mécanisme européen de Stabilité (MES) par 191 voix pour, 21 voix contre et 15 abstentions. L’Italie est le dernier Etat de la zone euro à pouvoir opposer son veto à l’entrée en vigueur de ce mécanisme mortifère qui sous prétexte de rembourser les créanciers des Etats leur impose des plans d’austérité inhumains. En votant à l’unanimité pour, les sénateurs du PD ont clairement indiqué qu’ils n’empêcheraient pas sa mise en place.

Le Parti de Gauche dénonce cette nouvelle forfaiture des alliés de François Hollande. Il soutient la Fédération de la Gauche italienne qui appelle les députés italien à ne pas renouveler ce vote lors du passage des deux traités à la Chambre des députés et à mettre en place un référendum.

En France, nous appelons dès à présent l’ensemble des citoyens à se battre pour obtenir un référendum sur le pacte budgétaire.

Nous vous invitons pour cela à interpeler vos parlementaires : http://www.placeaupeuple2012.fr/interpellez-vos-parlementaires-sur-le-traite-de-lausterite/