Sur LE GRAND SOIR

Un attentat terroriste vient de se produire. En France, ce 11 octobre 2012, une attaque sans précédent qui, dans un silence assourdissant, a déjà touché des milliers, voire des dizaines de milliers de citoyens innocents.

Pour le moment les informations sont encore floues, car l’attaque s’est produite de manière particulière : invisible au lancement de l’attaque, indolore dans les premières heures qui la suivent, c’est à mesure que le temps passe que les effets de cet acte odieux se feront sentir sur la population.

Mais les victimes sont - et seront - bel et bien touchées, de près ou de loin, par les effets dévastateurs qu’elles subiront de plein fouet, quand les ondes souterraines de cette attaque auront atteint toutes les couches de la population.

Tout ce qu’on peut dire à l’heure actuelle, c’est que cette attaque a été préparée, organisée et mise en place par un groupe de professionnels aguerris, et que le mode opératoire des terroristes ne laisse aucun doute sur les commanditaires de cette action. Elle est le résultat d’un groupe soudé et déterminé à aller jusqu’au bout.

Le communiqué de presse des terroristes fait état de 307 individus, pour certains déjà suspectés de trahison, et les médias disent connaitre la plupart des acteurs de cet acte perpétré contre tous les citoyens de l’Etat. Certains des commanditaires se trouvent déjà réfugiés à l’étranger, ou se préparent à s’y exiler, tandis que la plupart des responsables de la logistique seraient basés à Bruxelles dans la plus totale impunité.

Les futures victimes de cet attentat ne s’en doutent pas encore, mais les effets seront sans doutes plus dévastateurs encore qu’une catastrophe naturelle, plus vicieux qu’une attaque chimique. Petit à petit leurs vies se transformeront en un véritable cauchemar qui conduira les plus faibles à la mort ou au suicide, et les plus forts à la violence mais aussi à la souffrance. Personne ne sait encore combien de vies seront ainsi détruites, mais déjà quelques analystes et commentateurs promettent des conséquences comparables à celles engendrées par une épidémie de peste qui s’étendra bien au delà de nos frontières, sans qu’on n’y puisse rien changer.

Selon toute vraisemblance (mais cela demande confirmation) ce ne serait donc pas Alqaeda qui se trouverait à l’origine de cet attentat mais un groupe bien connu pour la menace intérieure constante qu’il fait peser sur la France ; menace pourtant largement dénoncée par certains depuis un bon nombre d’années… Ce groupe terroriste n’est autre que le Parlement français, dont les décisions ont des conséquences criminelles sur les êtres qu’il est censé représenter, et protéger.

Pour les commanditaires nous ne sommes pas en mesure de vous divulguer les noms, mais les soupçons se portent sur une organisation mafieuse encore plus puissante mais presque intouchable : elle vient de recevoir le prix Nobel de la paix !

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

URL de cet article 17965
http://www.legrandsoir.info/le-terrorisme-europeen-a-encore-frappe.html