Sur MELTY

Par Melissakrazem
Au pays des Tsars, François Hollande, semble-t-il n'est pas roi. Durant une visite éclair du chef d'État français à Moscou, Vladimir Poutine ne s'est pas gêné pour rappeler ses divergences de point de vue avec Hollande. melty.fr vous dit tout.

doigt Poutine Hollande visite Kremlin Russie France Syrie froid

Douche froide pour Hollande à Moscou. Le président français s'est rendu hier en Russie en vue de passer quelques contrats avec des entreprises locales, melty.fr vous en parle.

Passage obligé de cette visite éclair de 24 heures, le Kremlin où semblait l'attendre Vladimir Poutine de pied ferme. Et pour sa première visite à son homologue russe, François Hollande a subit un bizutage en règle. Si Nicolas Sarkozy, avec le temps, avait su s'attirer la sympathie de Poutine, c'est un accueil pour le moins glacial qui a été réservé à son successeur. Pierre d'achoppement des relations entre Hollande et Poutine, l'implication de leurs pays respectifs dans le conflit syrien dans lequel le photographe Olivier Voisin a trouvé la mort.

Après un entretien privé de plus de quatre heures sur la question syrienne, le président russe a reconnu : "Nous avons discuté de manière très intense et nous nous sommes même quelques peu chamaillés". Gageons que dans le bureau présidentiel, les esprits se sont échauffés."Sans une bonne bouteille de vin ou de vodka on n'y arrivera jamais", s'est exclamé Vladimir Poutine. En réponse, et non sans une touche d'humour, Hollande a poursuivi :"une bouteille de porto !", en référence au spiritueux produit par Gérard Depardieu, désormais citoyen russe. Il est vrai qu'hier, si le président russe, fidèle à sa réputation, n'a pas épargné François Hollande, le Français a tout de même su lui tenir tête. C'est toutefois très rapidement et les mains vides que le chef d'État a retrouvé le chemin de l'aéroport.

Grosse ambiance !