Sur CAPITAL

Source : Capital.fr
10/04/2013 à 13:40 / Mis à jour le 10/04/2013 à 14:40
©DENIS/REA

A l'heure où de nombreux élus dévoilent leur patrimoine, il en est un qui n'est pas passé inaperçu. Le député de la Réunion Thierry Robert, étiqueté Modem mais qui siège au sein du groupe des Radicaux de gauche à l'Assemblée, a révélé qu'il possédait une fortune de plusieurs millions d'euros et menacé de quitter la France.

"Si la France continue à ne pas encourager le développement économique, l’investissement, la production locale que ce soit à La Réunion ou en métropole, à un moment donné, oui, j’en aurai peut-être marre de payer tout le temps et envisagerai de quitter la France, je le dis en tant que député", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse tenue mardi à Saint-Leu (La Réunion).

A cette occasion, le député-maire a aussi, d'après l'AFP, détaillé son patrimoine. Une fortune composée, entre autres, de 9 millions d'euros de biens immobiliers, dont cinq immeubles, ainsi qu'un trois pièces en région parisienne. Des actifs qui lui assurent la majorité de ses revenus, évalués à 90.000 euros… par mois.

Thierry Robert, qui est à la tête de trois sociétés dans le secteur du bâtiment, n'en est pas à son premier coup médiatique. L'an dernier, il avait refusé de quitter la préfecture de Saint-Denis (La Réunion), tant qu'il n'aurait pas obtenu des contrats aidés supplémentaires pour des écoles de sa commune. Il s'était finalement fait expulser, étant au passage victime d'un malaise.