Sur le blog "pensées politiques"

 

180 000 selon le Front de Gauche, 30 000 selon la Préfecture de Police, la bataille de chiffres concernant la manifestation du 5 mai atteint des sommets rarement égalés. Revenons y calmement.

 

Quelques éléments d’appréciations

Le parcours de la manifestation était Bastille - Rue de Lyon, - Boulevard Daumesnil - Boulevard Diderot - Nation, soit environs 2,250 km.

Le rassemblement était donné à 13h30, Place de la Bastille. La manifestation a démarrée aux alentours de 14h, mais la tête s’est arrêtée pour écouter les différents intervenants à la tribune à l’angle des rues Daumesnil et Rue de Lyon, dont elle n’est réellement partie que vers 15h. La tête de la manifestation est arrivée Place de la Nation entre 16h30 et 17h. A cette heure, il restait encore une foule importante qui n’avait toujours pas démarré de la Bastille. La queue de la manifestation est arrivée place de la Nation vers 18h30-19h.

Comme en attestent les différentes photos, la foule étaient dense, tant à la Place de la Bastille que durant le parcours sur les boulevards.

La foule était cependant un peu moins dense que lors du rassemblement de la Bastille lors des élections présidentielles, mais le parcourt était également un peu plus long (Nation – Bastille en ligne droite par le Faubourg St Antoine). On peut donc imaginer qu’il y’avait sensiblement le même nombre de manifestants, peut-être un peu moins.

 

La méthode de calcul de la police,

Comme le rappelle cet article de Libération, la méthode de calcul de la police est « tout à fait artisanal(e) et ce n’est certainement pas la solution idéale » selon René Bailly, Directeur du Renseignement à la Préfecture de Police de Paris :

Depuis des points d’observation en hauteur, les policiers comptent manuellement les manifestants par groupe de dix, en appuyant sur un compteur.(...)

Lire la suite...