Sur le blog d'Anne

 

Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des Travailleurs algérien, dans une conférence de presse tenue hier, 1er mai à Alger, révèle la menace d’intervention étrangère qui pèse sur l’Algérie. « Nous avons convoqué cette conférence de presse pour tirer l’alarme sur les dangers qui pèsent sur la nation avec l’installation d’une base militaire américaine en Espagne pour intervenir en Algérie. »

  

Devant les journalistes, Louisa Hanoune lira la dépêche de l’Agence Europa Press publiée le 22 avril et reprise depuis par plusieurs média en Algérie et en Europe : « Le gouvernement de Mariano Rajoy a autorisé les Etats-Unis à déployer sur le territoire espagnol une force d’intervention rapide, en prévision d’un chaos généralisé prévu en Algérie. A la base de Moron de la Frontera située dans la province de Séville, en Andalousie, se déploieront dans les jours qui viennent un demi-millier d’éléments des forces spéciales, relevant du corps des Marines de l’US Navy, ainsi que 8 avions militaires américains.

 

Cette force d’appoint américaine sera investie de la mission d’intervenir en Algérie, où les prémices d’un chaos généralisé se font de plus en plus précises, notamment dans le sud du pays et à l’approche de la présidentielle par laquelle l’actuel président, Abdelaziz Bouteflika, compte s’éterniser au pouvoir en se confectionnant un scrutin le faisant succéder une quatrième fois à lui-même.

 

Selon le journal londonien Al-Quds al-Arabi qui a rapporté cette information, la décision espagnole d’autoriser les Etats-Unis à déployer leurs forces s’est prise inhabituellement vite. En effet, quelques jours ont suffi à Mariano Rajoy pour transmettre son feu vert à Washington pour dépêcher ses forces et ses avions, témoignant ainsi par sa hâte de l’imminence du danger couvant en Algérie, le régime pouvant tomber en désuétude à tout moment » (Europa Press, 22 avril).

 

Louisa Hanoune a conclu cette conférence de presse par un appel à la mobilisation générale : « Dans la continuité du combat du peuple algérien, qui a payé un lourd tribut d’un million cinq cent mille martyrs morts pour que vive l’Algérie indépendante, nous appelons à la mobilisation générale. Oui, nous appelons à la mobilisation générale.

 

Dans les jours qui viennent, nous prendrons les mesures d’organisation nécessaires, et nous nous adresserons également, à l’échelle internationale, à tous ceux qui sont attachés aux droits des peuples, pour qu’ils mènent campagne sur tous les continents. Aujourd’hui, il n’y a qu’une chose à dire : “Bas les pattes devant l’Algérie !” » .

(Extrait d’Informations Ouvrières du 2 mai 2013)

Source POI

 

Via