David_assouline En réaction au premier tour des élections législatives partielles dans deux circonscriptions des français de l’étranger, David Assouline, porte-parole du PS, a considéré ce matin que l’importante abstention discréditera la représentativité des députés qui seront élus.

Le Parti de Gauche se réjouit que le Parti Socialiste se pose enfin la question de la représentativité des élus face à l’océan d’abstention.

En effet, si l’abstention est massive dans les deux circonscriptions ayant voté ce dimanche, elle l’est également dans toutes les autres circonscriptions des français de l’étranger. Faut-il rappeler que ces élus l’ont été, dans le meilleur des cas, avec 26% de participation et dans tous les cas avec un nombre extrêmement faible de voix ?

Surtout, puisqu’il en est à se poser de bonnes questions en matière de démocratie, le PS pourrait s’inquiéter, avec le Parti de Gauche, du fait qu’aux législatives de 2012 le Parti Socialiste a recueilli seulement 16,5% des inscrits. Il dispose pourtant de 280 sièges. Avec ses alliés, le PS dispose de près de 60% des sièges à l’Assemblée Nationale.

Ainsi, ce que semble découvrir David Assouline, c’est l’entre-soi oligarchique que constituent nos institutions. Cet entre-soi donne plus d’importance à une désignation interne au sein du PS ou de l’UMP qu’au vote populaire.

La distorsion puissante entre la réalité et la « représentation » nationale est de nature à expliquer l’abstention chez nos compatriotes et en particulier parmi les ouvriers.

Oui, la question de la représentativité de l’Assemblée Nationale est posée. C’est pourquoi le Parti de Gauche en appelle à ce que le peuple reconquiert sa souveraineté par une Constituante et l’exerce dans une 6ème République.