Et voilà ce que produit l'Europe, protectorat américain depuis au moins 1/2 siècle, et en particulier la direction de la France (entre autres pays européens) qui aujourd'hui devient flagrante de veulerie, de bassesse, de collaboration avec cet "Empire" avide,  prédateur et destructeur...
Magnifique peuple d'Amérique Latine: lucide, solidaire, et LIBERE!  Ils y travaillent, eux...

Allo? Allo, les 50% d'abstentionnistes Français?.... Le Titanic coule, vite allez voter! Faites le au moins pour vos enfants (ou vos neveux... ou les enfants de vos amis, si vous avez encore des amis?...)

 

 

Sur LE POINT

 

Bolivie : le Parlement demande l'expulsion de 3 ambassadeurs

Les députés répondent à l'interdiction par la France, l'Italie et le Portugal du survol de leur espace aérien par l'avion du président Evo Morales.

 

Des Boliviens placardent des textes protestataires sur les murs de l'ambassade de France à La Paz, le 3 juillet 2013.
Des Boliviens placardent des textes protestataires sur les murs de l'ambassade de France à La Paz, le 3 juillet 2013. © JORGE BERNAL / AFP

Le Parlement bolivien va demander l'expulsion du pays des ambassadeurs de France, du Portugal et d'Italie, en représailles à l'interdiction par ces trois pays du survol de leur espace aérien par l'avion du président Evo Morales, a annoncé mercredi un député de la majorité. "Jeudi, nous allons solliciter la chancellerie pour qu'elle déclare persona non grata" ces trois ambassadeurs "par respect pour les Boliviens et plus que tout pour la vie d'un président", a déclaré Galo Bonifaz à un site internet d'information local, Oxigeno.

Mardi soir, le président Morales s'est vu contraint d'effectuer une escale forcée en Autriche après que quatre pays (les trois cités et l'Espagne) ont interdit à l'avion présidentiel bolivien de pénétrer dans leur espace aérien, suspectant la présence à bord de l'informaticien américain Edward Snowden, recherché par les États-Unis pour espionnage, ce que La Paz a démenti. Evo Morales a finalement pu décoller mercredi matin et effectuer une escale technique aux Canaries, en route pour la Bolivie. Mercredi, des manifestants s'en sont pris à l'ambassade de France à La Paz, visée par des jets de pierres, alors que des drapeaux français ont été brûlés.