Sur CNR (comite-pour-une-nouvelle-resistance)

 

Dimanche 7 juillet 2013

20130703_desfile_pcp_lisboa12.JPG

 

Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

La pression monte au Portugal. Face à une grève générale à l'ampleur inédite, la progression du Parti communiste dans les sondages mais aussi les tensions au sein du capital portugais : le gouvernement de droite, celui de l'austérité à tout prix, ne tient plus qu'à un fil.

 

La démission dans la même semaine de deux ministres-clés du régime – le ministre des Affaires étrangères Paulo Portas et surtout l'artisan de l'austérité Vitor Gaspar – a porté un coup décisif à la légitimité du gouvernement portugais, mené par une coalition de droite PSD et Parti populaire.

 

Les jours du gouvernement sont comptés. La seule incertitude, c'est les conditions de sa chute : nouveau gouvernement avec une nouvelle coalition parlementaire ou élections anticipées ; « union nationale » ou nouvelle coalition d'équilibriste (PS et droite extrême du PP?).

 

Une chose sûre, la grève générale du 27 juin, suivie massivement par le peuple portugais, paralysant des secteurs entiers (transports, éducation, santé, industrie lourde), mobilisant des couches jusque-là à la marge du mouvement (grande distribution) a achevé de discréditer ce gouvernement.