Sur le NOBS

 

Créé le 01-08-2013 à 14h14 - Mis à jour à 14h15

 

 

Lors d'une manifestation pro-Edward Snowden et anti-NSA à Hanover (Allemagne), le 27 juillet (AFP PHOTO / DPA / ROLAND HOLSCHNEIDER GERMANY OUT)

Lors d'une manifestation pro-Edward Snowden et anti-NSA à Hanover (Allemagne), le 27 juillet (AFP PHOTO / DPA / ROLAND HOLSCHNEIDER GERMANY OUT)

 

A la suite de la décision russe d'accorder un asile provisoire d'un an à Edward Snowden, la Maison Blanche se dit "déçue" et évalue l'utilité d'un sommet entre le président américain Barack Obama et son homologue Vladimir Poutine.

L'ex-consultant du renseignement américain, qui a remercié la Russie de lui avoir accordé un asile provisoire d'un an, s'est félicité que la justice ait "gagné", dans son premier commentaire public relayé jeudi par WikiLeaks.

"La justice a gagné" 

Le site internet WikiLeaks, qui a joué un rôle actif dans la fuite du jeune informaticien américain, a expliqué qu'Edward Snowden avait quitté l'aéroport "sous la tutelle" de Sarah Harrison, une conseillère judiciaire qui l'avait accompagné depuis son arrivée à Moscou-Cheremetievo. Selon WikiLeaks, Edward Snowden et Sarah Harrison ont quitté "l'aéroport ensemble en taxi" pour se rendre dans un endroit "sécurisé et confidentiel".

Dénonçant le gouvernement Obama, le lanceur d'alertes