Sur WIKIPEDIA

Extrait:

(...)

Utilisation par des personnalités politiques en France

En France, l'expression « théorie du genre » apparaît sur la scène politique en 2011[réf. nécessaire], employée par des personnalités politiques de droite et d'extrême droite — telles que Christian Vanneste, Bernard Debré, Christine Boutin et Hervé Mariton32 — et des associations catholiques33 (mais aussi musulmanes34) qui s'opposent à l'introduction d'un chapitre intitulé « Devenir homme ou femme » dans les manuels scolaires de sciences de la vie et de la terre de première. Selon ses détracteurs, ce chapitre sur l'identité sexuelle fait référence à la « théorie du genre sexuel » qui serait « une théorie philosophique et sociologique qui n'est pas scientifique »32 ou « une idéologie […] qui s’appuie sur des idéologies néo-marxistes existentialistes. »35.

L'expression a également été employée par des socialistes, comme Najat Vallaud-Belkacem en 201136 et Vincent Peillon, alors ministre de l'Éducation nationale, en mai 201337 ; tous deux jugeront après coup l'expression impropre