Sur le blog de FRANCOIS ASSELINEAU

LE STRATÈGE ET ANCIEN COLONEL RÉGIS CHAMAGNE EST NOMMÉ RESPONSABLE NATIONAL DE L'UPR EN CHARGE DES QUESTIONS DE DÉFENSE

27 février 2013, 21:02

 

Bien que né en 1958 à Constantine, en Algérie, je tire mes racines familiales de la Lorraine, région éprouvée s'il en est par les conflits qui ont jalonné notre histoire aux XIXe et XXe siècles, et dont les habitants ont conservé un niveau élevé de patriotisme.

 

 

  • Né dans un milieu social modeste et patriote

 

Je suis issu d'un milieu social modeste et j'estime être un pur produit de l'école de la République. Elle m’a permis de tirer parti de l’ascenseur social qu'elle procurait encore généreusement dans les années 1960-1970. J'ai poursuivi des études scientifiques jusqu'aux classes préparatoires aux grandes écoles et j'ai intégré l’École de l'air sur concours en 1977 pour devenir officier, ingénieur, puis pilote de chasse.

 

D’abord pilote en escadrille de défense aérienne et commandant d’escadrille sur Mirage F1C à Cambrai puis commandant d’un escadron de reconnaissance sur Mirage F1CR à Strasbourg, j’ai effectué des détachements opérationnels au Tchad, en Arabie Saoudite et en Turquie. J'ai été officier rédacteur à l’Inspection générale de l’Armée de l’air pendant une année avant de commander la 3ème escadre de chasse sur Mirage IIIE et Mirage 2000D à Nancy, commandement qui a mis un terme à la partie opérationnelle de ma carrière.

 

 

Un Mirage 2000 de l'Armée de l'air au décollage sur la base de Solenzara en Corse.

 

 

  • Une formation de stratège

 

De 1995 à 1996, j'ai également suivi le cours de l’École supérieure de guerre, ce qui a alimenté mon intérêt naturel pour la stratégie et la géopolitique et ce qui m’a permis d’approfondir les questions de stratégie, au point d’écrire plusieurs articles dans diverses revues.

 

À la sortie de l’École de guerre, je suis devenu chef du bureau « Analyse opérationnelle » au Commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA), puis chef du département « Renseignements ».

 

Après avoir été nommé Chargé de mission auprès du Major général de l’État-Major des armées, puis chef de la section ciblage de l’État-Major des Armées, j’ai fini par me voir confier le commandement de la base aérienne BA 106 de Bordeaux-Mérignac.

 

 

 

  • Régis Chamagne est l'auteur du seul ouvrage de strat