Sur RUE 89

 

Saqué par le Parti de Gauche pour avoir bu l’apéro avec un UMP

Ramses Kefi | Journaliste Rue89

Imprimer

Ce mardi, France Bleu Périgord rapporte une histoire assez dingue. A Périgueux (Dordogne), le Parti de Gauche a lâché Maurice Melliet – choisi par les militants locaux pour conduire la liste du parti aux prochaines municipales – parce qu’il a bu du whisky avec un ami...de droite. Joint au téléphone, ce dernier explique :

« C’est comique ! Vous savez, ça me passe au-dessus de la tête. »

 

« Nous sommes en face de gens sectaires »

Tout commence samedi dernier, à la mi-journée. Maurice Melliet, 69 ans, finit de tracter sur le marché avec sa colistière. Sur le chemin, il passe devant la permanence du candidat dissident UMP, où des amis l’invitent à boire l’apéro. Parmi eux, Yves Guéna, 91 ans, ancien maire UMP de la ville, qu’il connaît depuis trente ans :


Maurice Melliet (Capture d’écran du site de France Bleu Périgord)

« Ce n’est pas l’étiquette qui m’intéresse, mais l’homme, celui qui a été compagnon du général De Gaulle et qui est l’un des rares survivants de cette mouvance de la Libération. On n’a pas les mêmes idées politiques, mais on a les mêmes valeurs. »

Ce mardi matin, son téléphone sonne. Plusieurs personnes, dont des journalistes, lui annoncent qu’un communiqué a été envoyé par le parti à la presse locale. Il a été vu avec Yves Guéna et dénoncé au bureau parisien. Sa candidature, pas encore validée par les instances nationales, a été rejetée. Un peu comme s’il était un traître. Il raconte :

« De ce que nous avons pu entendre avec ma colistière, Jean-Luc Mélenchon a piqué une colère parce qu’il n’était pas au courant. [...] No