Schneidermann devant le tribunal de Canal+ accusé d’avoir enflammé la fachosphère !

par l’argentin (son site) vendredi 7 février 2014

jamais cité cohen dans son spectacle !

. . .

Daniel Schneidermann s’est vu incriminé par Patrick Cohen dans les colones du nouvel obs        (http://leplus.nouvelobs.com/contrib...) pour avoir nourri "la haine antisémite" à son encontre suite à une chronique dans libération (http://www.liberation.fr/medias/201...).

 

Schneidermann vient sur la plateau de la nouvelle édition pour se justifier face à un troupeau de journalistes de plus en plus affolés et perdus devant Dieudonné !

 

Début de l’entretien à partir de 8m13.

 

 

 

 

Quelques commentaires éclairés:

  • par Marenlapine (xxx.xxx.228.173) 7 février 16:41
    Marenlapine

    En gros, Cohen reproche à Schneidermann d’avoir fait son travail d’analyse journalistique.
    On tombe dans le pathétique là .

    par ManBearPig (xxx.xxx.220.22) 7 février 16:53
  • ManBearPig

    Cette séquence démontre parfaitement le fonctionnement du système médiatique moderne. 

    Un journaliste déclare, avec un sourire en coin, qu’on n’a pas le droit de penser ce qu’on veut et que ceux qui contestent les versions officielles sont des fous, des malades mentaux. C’est très choquant et tout à fait contestable. Mais au lieu de se focaliser sur les propos de ce journaliste, on attaque un autre journaliste parce qu’il a repris et commenté ces même propos. Attaques toujours accompagnées de l’accusation d’antisémitisme "oui mais vous dites ça parce qu’il est juif" ou bien "s’il n’était pas juif vous n’en parleriez pas". Exactement les arguments avancés par Wizman dans l’entretient avec le représentant du Cercle des volontaires. 

    C’est un transfert de responsabilités systématique et caractérisé. Quand Lemoine lui dit "vous auriez pu faire une mise au point quand vous vous êtes rendu compte que ça vous échappait", elle lui demande en gros de défendre un homme dont il n’a fait que rapporter et contester les propos. On le rend responsable de propos qu’il n’a pas tenu, mais qu’il a rapporté. 

    Magistral. 

     

     

    par DIVA (xxx.xxx.255.42) 7 février 16:58
  • DIVA

    Quel dommage que Schneidermann n’ait pas pensé à rappeler que c’est cohen qui a mis le feu aux poudres en établissant abusivement sa liste sordide !
    .
    Si cette liste n’avait jamais vu le jour, sans doute Dieudonné n’aurait jamais cité cohen dans son spectacle !