Sur CENEMPECHEPASNICOLAS

 

 

Vendredi 21 février 2014    

 

Les médias français et les évènements d’Ukraine. Comme du temps de la Propaganda Abteilung et du « Pariser Zetung », par Jean LEVY

 

Les médias français, radios, télés et journaux, à l’image du gouvernement « socialiste », se sont rangés, sans l’ombre d’une hésitation, dans le camp des insurgés de Kiev.

 

Ils déversent à longueur de journée « reportages » d’envoyés spéciaux, analyses de « spécialistes », commentaires et images à la gloire de « l’opposition » comme ils disent, présentée comme  le « peuple » ukrainien en lutte pour la liberté, le droit, face à la dictature sanglante, du pouvoir « inféodé à Moscou ». Les « manifestants » seraient donc des civils? pris sous le feu d’une police qui assassine froidement une foule pacifique et désarmée.

Cependant, il est difficile de cacher entièrement la réalité. Aussi, nous apprenons que cette foule « désarmée » a pris d’assaut des ministères, fait usage d’armes à feu, incendié des bâtiments publics, tiré sur ce qu’en France on nomme « les forces de l’ordre », qui comptent dans leurs rangs nombre de tués et de blessés, fait prisonniers des dizaines de policiers. Et que les dizaines de victimes (on cite le chiffre de 60) de la journée du 19 février sont tombées à la suite d’une tentative des insurgés de s’emparer du Parlement…

 

 Kiev (Ukraine), mercredi. Les manifestants pro-européens ont érigé des barricades sur la place de l'Idépendance, ou place Maidan, redoutant de nouveaux assauts des forces anti-émeutes. 

Les médias ne sont pas à une contradiction près.

 

Par contre le silence est total sur l’enga