Sur RESEAUINTERNATIONAL

L’est de l’Ukraine s’enflamme : Kharkov exige un référendum, le QG du procureur de Donetsk pris d’assaut.

Les à Kharkov, au nord-est de l’Ukraine, ont fait appel à la Russie pour faire passer à l’ leurs revendications pour un référendum sur la fédéralisation, pendant qu’au même moment des centaines de manifestants prenaient d’assaut à Donetsk le bureau du procureur demandant la libération d’un «gouverneur» local.

Alors que la vient de décider de son avenir dans un référendum, , l’est de l’Ukraine a été marqué par une nouvelle série de rassemblements pro-russes.

A Kharkov, deuxième ville du pays, entre 1500 et 3000 manifestants se sont rassemblés sur la place centrale exigeant un référendum pour la fédéralisation de l’Ukraine.

«Notre ville, bien qu’Ukrainienne,  a été et le restera. Nous sommes prêts à vivre dans le même pays, mais à nos conditions », annonçait du haut d’un podium un des militants, Yury Apukhtin , leader du mouvement Plate-forme civique, selon l’agence Itar-Tass.

Après ce qu’ils appellent «assemblée populaire», la foule des manifestants – scandant des slogans pro-russes et portant un énorme drapeau tricolore de 100 mètres de long – s’est dirigée vers le consulat général de Russie où ils ont remis une lettre adressée au président Vladimir