Sur le blog de JClaude MAILLY (F.O.)

Le déroulé des 50 milliards : une austère saignée

L’Éditorial de Jean-Claude Mailly
jeudi 24 avril 2014
par  Jean-Claude Mailly

 

De manière quelque peu précipitée, le Premier ministre a annoncé le contenu du plan d’économies de 50 milliards d’euros sur trois ans. Il est vraisemblable que le refus de la Commission européenne de défendre le calendrier pour le retour aux 3% de déficit budgétaire y est pour beaucoup.

En quelque sorte, la Commission européenne –dont on connaît la logique libérale inhérente à la nature actuelle de la construction européenne– dit à la France : « Respectez ce que vous avez signé, à savoir notamment le pacte budgétaire européen. »

Le déroulé des 50 milliards constitue donc une austère saignée. Qu’on en juge :

- Pour l’État, 18 milliards d’euros d’économies avec notamment une prolongation pour trois ans du gel des salaires des fonctionnaires (ce qui ferait huit ans de suite !). La fonte des effectifs hormis dans les ministères jugés prioritaires (Éducation nationale, justice, police), fonte qui compromet l’exercice ou l’existence de missions de service public.
Des fusions, mutualisations ou remises en cause d’opérateurs publics pouvant conduire à une privatisation de certaines missions.

- Pour les collectivités territoriales : 11 milliards d’économies qui risquent de conduire, pour assurer les missions de leur ressort, à une augmentation des impôts locaux.

- Pour l’assurance-maladie : 10 milliards d’euros, soit plus de 3 milliards supplémentaires qui, bien entendu, ne se trouveront pas sous le sabot d’un cheval !

Enfin le gel (c’est-à-dire la perte de pouvoir d’achat) pour toutes les prestations sociales (retraites, allocations familiales, etc.) hors les minima sociaux.

Dans le même temps, et c’est lié, 30 milli