Sur canempechepasnicolas

 

 

 

Le Comité central du Parti Communiste de Grèce (KKE), dans un communiqué, a déclaré que les 2 députés européens du KKE ne siégeront plus au sein de la GUE/NGL

Dans un communiqué du Comité central du KKE, les communistes grecs expliquent pourquoi leurs 2 députés européens ne siégeront plus au sein de la GUE/NGL. 

 
1 - Ils accusent la GUE d'être un groupe tourné vers l'aménagement et le soutien à l'Union européenne. Ils reprochent l'évolution politique du groupe confédéral européen et sa composition après les élections. 
 
2- Dans la ligne de mir des communistes grecs, les partis membre du PGE (Parti de la gauche européenne), Die Linke et SYRIZA, qui essayent, selon eux et comme la LCR et LO jadis, d'imposer une ligne politique dans le groupe et au détriment du KKE. 
 
3- Selon les communistes grecs, la GUE serait devenu un outil de la commission européenne, grâce à l'impulsion du PGE. Selon le communiqué, la GUE tente de créer un «bloc de gauche» avec les sociaux-démocrates et les verts. De plus les déclarations d'Alexis Tsipras apportant son soutien à Jean Claude Juncker (PPE) sont de la trahison. Le KKE reproche aussi l'attitude anticommuniste de Die Linke. 
 
4- Le KKE reproche le manque l'attitude de certains eurodéputés membre de la GUE qui ont soutenu la guerre en Libye, l'intervention de l'UE en République centrafricaine, aient soutenu l'UE dans les affaires intérieures de la Syrie, soutenue la campagne subversive contre Cuba, n'ont pas condamné l'intervention de l'UE en Ukraine ... 
 
5- Le KKE refuse d'adhérer a un groupe politique européen, il entend ne plus participer au fonctionnement du Parlement européen. 
 
6- Le KKE entend continuer son effort de reconstruction du mouvement communiste en Europe 

 
Ainsi le Parti communiste grec veut promouvoir une stratégie politique en faveur de la classe ouvrière et des couches populaires dans son pays et en Europe, il entend lancer un processus de reconstruction du mouvement communiste en Europe. 

 
La participation du Parti communiste grec dans le groupe de la GUE/NGL serait utilisée comme un "alibi de gauche" opportuniste par des partis politiques sociaux-démocrates qui agissent en faveur de l'UE et qui acceptent la barbarie capitaliste. 

 

 

 

article et traduction: Nicolas MAURY