Pepe EscobarPepe Escobar

Par Pepe Escobar – Le 28 février 2015 – Source Russia Today

Winston Churchill a déjà dit que sans guerre, il se sentait bien seul. L’empire perdu lui manquait énormément aussi. Le successeur de Churchill, l’Empire du Chaos, est aujourd’hui aux prises avec le même dilemme. C’est que certaines de ses guerres par procuration, comme en Ukraine, ne se passent pas très bien.

D’autant plus que la chute de l’empire se manifeste de plus en plus par une série de mesures prises par certains joueurs qui vont dans le sens d’un monde multipolaire.

Tout cela met évidemment dans tous leurs états les groupes de réflexion formant le royaume du baratin aux USA, qui y vont de leurs prévisions portant la marque de la CIA à propos de la désintégration prochaine de la Russie et de la montée de la dictature communiste en Chine. Bref, on se berce d’illusions (impérialistes) dans le peu de temps qui reste à la prolongation de l’hégémonie.

 

L’acronyme que toutes ces prévisions n’osent révéler, ce sont les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Pour les Maîtres de l’Univers qui contrôlent vraiment le système mondial (aux dés pipés) en place, les BRICS sont pires que la peste. Il est vrai que les BRICS sont confrontés à de nombreux problèmes. Le Brésil est pour le moment totalement paralysé dans un processus contre-productif long et complexe, auxquels s’ajoutent maintenant les intimations de changement de régime par les laquais locaux de l’Empire du Chaos. Ce sera long, mais le Brésil finira par rebondir.

Ce sont donc les RIC (la Russie, l’Inde et la Chine) qui sont les véritables moteurs du changement. Malgré toutes leurs différences qui s’enchevêtrent, tous conviennent de ne pas affronter directement la puissance dominatrice tout en visant l’établissement d’un nouvel ordre multipolaire.

La Nouvelle banque de développement (NBD) des BRICS, une alternative décisive au Fonds monétaire international (FMI) qui permettra aux pays en développement de se débarrasser du dollar US comme monnaie de réserve, sera opérationnelle d’ici la fin de l’année. La NBD financera des projets d’infrastructure et de développement durable non seulement dans les pays des BRICS, mais aussi dans d’autres pays en développement. Fini la Banque mondiale sous le contrôle des Occidentaux,