Encore! Lui aussi !
Etonnante visite , et interventions, du  ministre Macron en Israël.
Pour résumer, un extrait de ce texte : .."Emmanuel Macron, ministre de l’économie, a clairement mis en évidence la continuité – sur la longue durée – de la politique coloniale française au Moyen-Orient, sa complicité avec le régime d’apartheid israélien, les liens idéologiques qui unissent la France et Israël".

 

Sur LA FEUILLE DE CHOU

Sur les déclarations d’Emmanuel Macron en Israël

par Georges Gumpel

arton4379

 

Emmanuel Macron – ministre de l’économie – était ces derniers jours en Israël où il s’est livré – entre la signature de nombreux contrats commerciaux juteux – à plusieurs déclarations des plus instructives.

Nous retiendrons en priorité celle faite devant les « franco-israéliens » au cours de laquelle, il a entrepris des comparaisons historiques qui ne peuvent nous laisser indifférents, que l’on soit ou non juif, mais français certainement.

Monsieur Macron a évoqué le siège de Saint Jean d’Acre imposé par Bonaparte en 1799 au cours de la campagne d’Egypte aux habitants de la ville qui refusaient de capituler et la jambe perdue auparavant à Sedan par le général de Caffarelli du Falga .

Il n’a pas expliqué à nos « demi-compatriotes » que cette guerre de conquête entreprise par Bonaparte en Egypte et les crimes commis tout au long (ceux commis à Saint Jean d’Acre particulièrement), étaient en réalité les premiers massacres coloniaux modernes, rappelant – involontairement – la filiation politique absolue entre les conquêtes coloniales européennes de la fin du XVIIIe siècle, celles du XIXe siècle et le sionisme, dès sa naissance.

Plus que cette jambe perdue à Sedan par un coupeur de têtes, Emmanuel Macron aurait dû rappeler les mots de Bonaparte, devenu empereur ensuite, affirmant dans ses confidences à Madame de Rémusat : « En Egypte, je me trouvais débarrassé du frein d’une civilisation gênante. Je rêvais toutes choses et je v