Sur bvoltaire

A rebours de nos quelques menues sorties aériennes et quotidiennes, à peine deux par jour, les Russes sont là, dans les airs et désormais sur le terrain. Et les soldats iraniens aussi, dont plusieurs généraux sont morts au front, information désormais tenue pour officielle.

Contrairement à ce qu’attendaient certains médias dominants, le Parlement iranien a bel et bien ratifié, le 13 octobre dernier, l’accord relatif à leur programme nucléaire civil, péniblement conclu avec les USA et les puissances occidentales. Les « observateurs » attendaient un baroud de dernière heure du clan « conservateur » ; mais la pensée magique a ses limites, surtout en un pays, République islamique dans laquelle le roi – pardon, le « Guide », Ali Khamenei en l’occurrence – a toujours le dernier mot en ce genre de débat, et pays dans lequel les étiquettes de « conservateur » ou de « progressiste » n’ont qu’un sens tout relatif.

Nous, Occidentaux, naviguant à vue en un temps court, avons parfois du mal à a