- Avec AFP

L'ancien président de la République a donné sa vision de ce que devrait être selon lui la position française en Syrie. Il diverge ainsi de la position officielle qui fait du départ de Bacher el-Assad un préalable à toute solution politique.

Invité sur RTL, l'ancien président Valéry Giscard d'Estaing a jugé «très imprudent» d'ériger en préalable le départ de Bachar el-Assad.

Etablissant un parallèle avec l'Irak, Valéry Giscard d'Estaing a estimé que «l'erreur que commettent certains commentateurs, c'est de dire : Il faut commencer par faire partir Bachar al-Assad. C'est très imprudent. C'est ce qu'on a fait en Irak avec Saddam Hussein, c'est ce qu'on a fait en Libye avec le dictateur (Kadhafi, NDLR) et on a vu le résultat. Actuellement, la grande ville de Syrie, Damas, reste une ville paisible, en tout cas assez paisible. Si on faisait partir Bachar el-Assad, elle entrerait dans la tourmente».