Convoi humanitaire incendié à Alep. Photo ©Reuters/Ammar Abdulla
Convoi humanitaire incendié à Alep. Photo ©Reuters/Ammar Abdulla

Le ministère de la Défense russe a annoncé que les images d'un drone militaire démontrent que des djihadistes s'étaient joints au convoi humanitaire détruit ce 20 septembre. Les combattants, au volant d'un pick-up, transportaient aussi un mortier.

De nouvelles images permettent d'en savoir plus sur les circonstances dans lesquelles un convoi humanitaire a été en grande partie détruit ce mardi 20 septembre près d'Alep. Mais les images dévoilent aussi la présence de djiahdistes à proximité du convoi.

En savoir plus : 21 morts dans la destruction d’un convoi humanitaire près d’Alep

«Les aviations russe et syrienne n'ont mené aucune frappe aérienne sur un convoi humanitaire de l'ONU au sud-ouest d'Alep», a déclaré le général Igor Konachenkov, porte-parole du ministère russe de la Défense dans un communiqué cité par les agences russes. «Nous avons étudié attentivement les images vidéo des soit-disant "activistes" présents sur place et nous n'avons pas trouvé de signes de frappes sur le convoi par des armes», a poursuivi le ministère russe de la Défense.

A l'appui de son analyse, le ministère a mis en ligne les images tournées par un drone russe. On peut constater sur la vidéo la présence d'un véhicule tractant une arme lourde qui remonte la colonne des poids lourds, ces derniers étant identifiés en rouge.

 

 

Pas de frappe aérienne, plutôt un incendie de la cargaison