08/02/17

J. Messiha : Le programme économique de Marine le Pen : concilier liberté et souveraineté - Par Jean MESSIHA

Réduire d’emblée le projet 2017 de Marine Le Pen à un « programme économique socialiste étatisé » relève de la mauvaise foi.

Le débat est toujours utile, mais l’imprécation est stérile. Réduire d’emblée le projet 2017 de Marine Le Pen à un « programme économique socialiste étatisé » relève de la mauvaise foi.

Il suffit de regarder les 144 propositions pour saisir immédiatement que l’entreprise est bien au cœur de l’approche économique du projet de Marine Le Pen.

La volonté de libérer les entrepreneurs du carcan administratif et fiscal français est clairement formulée : alléger la complexité pesant sur les TPE/PME par la création d’un guichet unique dédié, remplacer le compte pénibilité par un nouveau dispositif reposant sur une évaluation médicale, simplifier les procédures de représentativité du personnel pour les PME, supprimer le prélèvement à la source sont autant de mesures – et la liste n’est pas exhaustive – qui répondent aux attentes du monde entrepreneurial.

Outre la restauration de la monnaie nationale et son pilotage au service de notre commerce extérieur, Marine Le Pen défend la compét