20/02/17

Marre des sempiternelles rengaines politiques !

 

Nicolas Dupont-Aignan me déçoit. La main tendue de Marine Le Pen l’indiffère. Superbe dans son isolement, il dédaigne.

Ancien haut fonctionnaire

Nicolas Dupont-Aignan me déçoit. La main tendue de Marine Le Pen l’indiffère. Superbe dans son isolement, il dédaigne. Il se dit gaulliste et souverainiste. Se croit-il seul propriétaire de l’héritage gaulliste et, pourquoi pas, de la grandeur de la France ? Nicolas Dupont-Aignan fait semblant de ne pas savoir que Marine Le Pen n’est pas Jean-Marie Le Pen, ce trublion narcissique et provocateur, si utile comme repoussoir aux « humanistes » (éblouis par leur propre grandeur d’âme) et aux « progressistes » (le camp du bien autoproclamé). Pour Dupont-Aignan rien n’a changé depuis les fautes verbales du père. La fille, tout le parti et les millions d’électeurs sont toujours marqués au fer rouge.

Marre de la rengaine, de la politique figée, des idées toutes faites et définitives, des réflexes politiques pavloviens, du prêt-à-voter, un produit périssable dont la date limite de consommation est depuis longtemps dépassée pour les produits en magasins dans ce pays.

Pareil pour Hollande et Macron, père et fils en repentance abjecte, prélats de la haine de soi à la française, amoureux de l’Algérie qui, comme chacun sait, nous rend généreusement leur affection.

Mêmes rengaines, même erreurs grossières, les blessés qu’on visite et ceux qu’on ignore. Les crimes contre l’humanité qu’on s’invente, sans la moindre connaissance historique, autre que celle diffusée dans L’Obs ou chez Plenel. La même préférence pour ces pays bénis du progrès humain, l’Arabie Saoudite, le Qatar. La même haine pour les tyrans pré-étiquetés par la bien-pensance, comme ce « nauséabond » Poutine.

Pareil pour ces médias dominants et qui se croient omniscients. Pareil pour ces radios, périphériques ou non, qui susurrent sans cesse à l’oreille de la ménagère la bonne parole mondialiste, chère aux multinationales, aux démocrates américains, aux No Borders et au bon Monsieur Soros.

Pareil pour cette droite molle qui aime tant ses « gens », du moment qu’ils sont sages, votent comme il faut et ne lisent que la chronique nécrologique de la presse locale et amie. Après ses rodomontades électorales, elle est prête à bien des soumissions, du moment qu’elle peut garder ses privilèges. Même pas la peine de suivre mon regard…

Pareil pour ces politiques d’extrême gauche, confits dans le marxisme du XIXe siècle et qui ne voient rien venir du monde d’aujourd’hui et de ses nouvelles menaces. Avec eux, c’est l’éternelle lutte finale, elle dure depuis plus d’un siècle…

Marre des sempiternelles rengaines, elles constituent un véritable carcan politique et intellectuel en France !

 

Sur http://www.bvoltaire.fr/jeanclaudemignard/marre-sempiternelles-rengaines-politiques,314878

Posté par : Jocegaly à - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Marre des sempiternelles rengaines politiques !

Nouveau commentaire