sur russiepolitics

lundi 29 mai 2017

 

Le sommet du G7 qui vient de se dérouler en Sicile a officialisé le nouveau paradigme géopolitique, mettant les Etats au second plan, derrière les clans idéologiques. Trump, président des Etats Unis, s'est retrouvé face aux anciens alliés des Etats Unis, qui ne sont en fait que les membres du clan globaliste.



La fin de l'Etat comme centre stratégique
Les pays européens, le Japon et le Canada se sont retrouvés face à une nouvelle réalité géopolitique qui les a perturbé. Habitués à une alliance inter-étatique stable depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, selon laquelle les Etats Unis guident et protègent "le monde libre" contre tous les dangers et ennemis, la mise en retrait volontaire de D. Trump, le président du pays qui leur montrait la voie, les a laissé orphelins et perdus. Comme l'illustre cet intéressant article du journal Le Monde:
Non seulement, il n'y a pas d'accord sur le climat, mais en plus D. Trump s'est frontalement opposé à la légalisation de l'immigration, c'est-à-dire à la fin des frontières pour des ra