Par Edward S. Herman et John Robles – Le 11 juillet 2016 – Source GlobalResearch

Edward Hermann

Le célèbre auteur, Dr. Edward Herman, s’est entretenu avec John Robles, de The Voice of Russia (aujourd’hui Russia Today), à propos des faits entourant le massacre de Srebrenica, prétexte à l’invasion « humanitaire » de l’ancienne Yougoslavie et démonte la version « officielle », celle qui a toujours été promue par l’Occident.

Dr. Herman révèle qu’il y a eu en fait de multiples massacres à Srebrenica et que le meurtre de soldats musulmans bosniaques (le prétexte de l’Occident) était en réplique au meurtre de plus de 2000 civils serbes, pour la plupart des femmes et des enfants, à ce même endroit.

Préambule du Saker francophone
Le 22 novembre 2017, le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a prononcé la condamnation à la prison à perpétuité de Radko Mladic, « chef militaire des Serbes » pendant la guerre de 1992-1995. Selon France 24, il est reconnu coupable de « génocide et de crime contre l'humanité », notamment « pour son rôle dans le massacre de 8 000 hommes et garçons musulmans en juillet 1995 à Srebrenica et dans le siège de Sarajevo (10 000 morts) ».
Le Saker francophone saisit cette occasion pour republier une interview d'Edward Hermann parue à l'origine en juillet 1995, qui démonte l'immense tromperie que constitue le célèbre « massacre de Srebrenica ». C'est aussi une manière pour nous de rendre hommage à Edward Hermann, qui vient de mourir dans la quasi indifférence de la presse dominante.

Il y a onze ans, le 11 juillet 1995, le massacre de Srebrenica.

John Robles : – Ma première question concerne le « massacre de Srebrenica » et la façon dont l’establishment a manipulé les médias. Pouvez-vous nous dire ou nous donner quelques idées à ce propos ?

Edward Herman : – En effet, je cite toujours « le massacre de Srebrenica » entre guillemets parce qu’il y a eu effectivement beaucoup de massacres dans cette zone et, avant juillet 1995, un grand nombre de Serbes ont été tués par des forces musulmanes, des forces bosniaques musulmanes, qui s