Jean-Eric Branaa : « Il s’est passé beaucoup de choses sous la présidence Trump, contrairement à ce qu’on peut lire de temps en temps. Ca a commencé dès le début avec une reprise en main de l’immigration, ensuite c’est la fin des régulations, notamment au niveau des entreprises, ce qui a permis de lâcher l’économie. On l’a vu sur le plan économique, ça a formidablement bien marché. Aujourd’hui, même les opposants s’accordent à le dire. Et puis en termes de justice, il y a eu un nombre de juges fédéraux qui ont été nommés… rendez-vous compte, ces gens-là sont nommés à vie ! C’est-à-dire pour 20, 30, 40 ans, ils poursuivront l’oeuvre de Donald Trump dans sa politique. Et il y a enfin sa fameuse réforme fiscale. »

Source : Europe 1, 20 janvier 2018, 9h23

Pour rappel, depuis le 20 janvier, Donald Trump avait nommé 59 juges fédéraux, dont une immense majorité pour des postes à vie, rapportait Libération du 3 novembre 2017. Au même stade de leur mandat, Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton en avaient respectivement nommé 22, 52 et 30. Si Trump a pu procéder à autant de nominations, c’est grâce au nombre inhabituellement élevé de postes vacants : près de 110 au moment de sa prise de fonction, en raison de l’obstructionnisme des Républicains, qui ont refusé d’entériner au Sénat les juges nommés par Obama dans les dernières années de sa présidence.

 

https://www.ndf.fr/politique/20-01-2018/le-cauchemar-de-la-gauche-us-ne-fait-que-commencer-trump-a-nomme-a-vie-des-dizaines-de-juges-federaux-pro-vie-et-anti-immigration/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+ndf-fr+%28Nouvelles+de+France%29