dimanche 15 avril 2018
 
Nous avons vu que cette attaque n'a même pas été confirmée, et de toute façon, une attaque de ce genre ne pollue pas une zone sur une longue période. Or, les missiles de croisière qui ont été largués sur la Syrie cette semaine disposent tous d'uranium appauvri, une matière radioactive particulièrement persistante dans l'environnement.


Tomahawks
 
 
"Considérons l’impact d’un missile de croisière Tomahawk qui porte 3 kg (meilleur cas) ou 400 kg (pire cas) d’uranium appauvri.