Le nouveau « coup de poignard » du lobby pharmaceutique  

MENACE SUR LES HUILES ESSENTIELLES

Ces molécules naturelles pourraient être interdites à la vente libre !!!

Madame, Monsieur,

Sans que personne ne s’en rende compte, ils sont en train de signer la FIN des médecines douces et l’interdiction des huiles essentielles :
    • D’abord, ils ont réussi à imposer 11 vaccins obligatoires pour les nourrissons (contre l'avis des professionnels de santé consultés en janvier 2017) ; [1]

    • Puis, ils ont déclenché une offensive inédite contre l'homéopathie, avec un rapport officiel du 29 septembre 2017 réclamant son déremboursement pur et simple ; [2]

    • Ils ont aussi signé la mort d’un des meilleurs remèdes naturels contre l'arthrose - la visco-supplémentation - qui n’est plus remboursé, comme la chondroïtine et la glucosamine ; [3]

  • Et un groupe de 124 médecins vient d’enfoncer le clou le 19 mars 2018 dans Le Figaro Santé, en appelant les Français à la méfiance contre “les médecines alternatives”, et en particulier l’homéopathie ; [4]

La guerre est même déclarée contre la médecine chinoise ! 

Il y a quelques semaines, 40 policiers, gendarmes et agents des Fraudes ont fait une véritable "descente" dans un des plus gros laboratoires européens de remèdes chinois, basé en Belgique. 

Tout ça… en quelques mois seulement. 



Mais ATTENTION : tout ça n'est rien face à ce qu'ils sont en train de préparer. 

Le plus gros coup de poignard arrive.

Il va être terrible et PERSONNE n’en parle.

Leur vraie priorité, c’est de vous empêcher d'utiliser les huiles essentielles pour guérir !

C'est une offensive sans précédent contre le droit à se soigner naturellement. 

C’est pourquoi j’ai décidé de lancer une PÉTITION pour la Sauvegarde de l’Aromathérapie française et l’usage libre des huiles essentielles.

Il faut réagir maintenant et se mobiliser ensemble avant qu’il ne soit trop tard !
Comment ils veulent en finir avec les huiles essentielles en Vente Libre 

Sous la pression des lobbys pharmaceutiques, les huiles essentielles sont devenues la préoccupation numéro 1 de l’Agence française du Médicament (ANSM), la « police de la santé » en France.

J’en veux pour preuve un document interne daté du 16 novembre 2017 qui dévoile la stratégie souterraine de cet organisme rattaché au ministère de la Santé.

Ce document que je me suis procuré via internet le montre très clairement : l’ANSM veut de toute évidence “en finir” avec les huiles essentielles en vente libre. [5]

La machine à détruire les huiles essentielles est bel et bien lancée !

Et si on ne fait rien, il sera bientôt trop tard car leur plan est déjà bien avancé.

Les membres du groupe de travail "Médicaments à base de plantes et médicaments homéopathiques" de l'ANSM ont listé 7 actions prioritaires pour encadrer l'utilisation des huiles essentielles : 
    • ils insistent pour répertorier tous les accidents causés par les huiles essentielles... comme ça, au moindre incident, ils pourront dégainer une réglementation liberticide ;

  • et ils demandent carrément à inscrire certaines huiles essentielles sur la liste des substances vénéneuses !

Vous voyez où ils veulent en venir ?

Ils veulent à tout prix faire croire qu’il s’agit là d’un poison dangereux, qui ne doit pas être mis entre toutes les mains.

Alors que les huiles essentielles n’ont jamais tué personne !

Déjà en 2007, 15 nouvelles huiles essentielles ont été interdites à la vente libre, en les réservant aux seuls pharmaciens.

Et pas n’importe lesquelles : parmi elles, il y a quelques huiles essentielles difficiles d’emploi comme l’huile essentielle de thuya, mais il y a aussi les époustouflantes huiles essentielles d’armoise ou de sauge officinale.

Et si demain, ils vous interdisaient purement et simpleme