Lun. 4 juin 2018 10:27 // presstv
Extraits:

Israël participera pour la première fois aux exercices militaires de l'OTAN dirigés par les États-Unis qui ont débuté sur le flanc oriental de l'Alliance près de la Russie, au milieu des tensions entre Moscou et Tel-Aviv sur la Syrie.

Le journal israélien Haaretz a rapporté lundi que plusieurs dizaines de parachutistes israéliens étaient envoyés en Europe de l'Est pour participer à la grève du sabre pour la première fois.

Cette initiative sans précédent fait suite à la condamnation par Moscou des frappes aériennes israéliennes en Syrie, dans le cadre d'un combat acharné pour reconquérir les territoires restants encore sous le contrôle de terroristes Takfiri soutenus par des étrangers et d'autres militants.

Les responsables de l'OTAN ont marqué dimanche le début des manœuvres de Sabre Strike lors d'une cérémonie dans la capitale lituanienne, Vilnius. Quelque 19 pays, la plupart originaires de l'OTAN, ont déployé environ 18 000 soldats en Pologne et dans trois États baltes, à savoir l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie.

L'armée américaine a déclaré dimanche que l'exercice Sabre Strike 18 se répandrait dans la région jusqu'au 15 juin comme "une démonstration de l'engagement et de la solidarité de l'Alliance" à un moment où les manoeuvres militaires de la Russie sont "de plus en plus inquiétantes".

Les États membres de l'OTAN, composés en grande partie de pays d'Europe occidentale, ont considérablement accru leurs activités militaires près des frontières occidentales de la Russie ces dernières années.

La Russie, réalisant la menace à la sécurité sous son nez, a tenu plusieurs exercices militaires pour maintenir la préparation. Les pays de l'OTAN ont souligné ces exercices comme un signe que la Russie a des intentions agressives.

Selon Haaretz, Sabre Strike, qui était un énorme exercice jusqu'à maintenant, a été divisé en deux scénarios différents cette année.

Un scénario est un vaste exercice de 18 000 combattants de nombreux pays, tandis que le second, auquel Israël participera également, aura un nombre de troupes plus limité, a ajouté le quotidien israélien.

 

La participation d'Israël aux exercices de l'OTAN intervient après que Tel Aviv a frappé des positions militaires en Syrie, provoquant la condamnation de la Russie.

Israël a fréquemment attaqué des cibles militaires à l'intérieur de la Syrie dans ce qui est largement considéré comme une tentative de soutenir les groupes terroristes qui ont subi de lourdes défaites de la part des soldats syriens.

Depuis la chute du groupe terroriste de Daech à la fin de l'année dernière, les frappes israéliennes ont connu un pic, ce qui a considérablement démoralisé les autres groupes militants de Takfiri opérant contre Damas.

Israël a également fourni des armes à des militants anti-Damas ainsi qu'un traitement médical à des éléments Takfiri blessés en Syrie.

Samedi, le haut responsable iranien de la sécurité, Ali Shamkhani, aurait déclaré que Téhéran soutenait la tentative de la Russie de déblayer la frontière syrienne à proximité des hauteurs du Golan occupées par des militants.

"Cette initiative est une étape positive pour le contrôle du gouvernement syrien sur ses territoires occupés par des groupes terroristes", a-t-il déclaré.

Le retour du territoire au contrôle du gouvernement syrien réduirait la collaboration tant signalée entre Israël et les militants et porterait un coup aux plans de Tel-Aviv d'annexer les hauteurs du Golan.

 

 

lien : http://www.presstv.com/Detail/2018/06/04/563863/Israel-NATO-drills-Russia