02/07/2018// huffintonpost

Il a été largement élu lors de la présidentielle ce dimanche.

Carlos Jasso / Reuters
Andrés Manuel Lopez Obrador à Mexico City le 1er juillet 2018.

MEXIQUE - Large vainqueur de l'élection présidentielle mexicaine ce dimanche 1er juillet avec 53% des suffrages, le vétéran de gauche Andrés Manuel Lopez Obrador promet de changer son pays rongé par la corruption et agir contre la pauvreté pour faire reculer la violence. Il est le premier président de gauche de l'histoire moderne du Mexique.

"Je suis têtu, c'est connu", avait-il admis au début de sa campagne. "Avec cette même conviction, j'agirai en tant que président de la République, de manière entêtée, idiote, persévérante, avec un aveuglement presque fou: je vais en finir avec la corruption", a-t-il lancé quand son parti Morena l'avait désigné candidat.

Habitué aux phrases polémiques, "AMLO", 64 ans, a réussi son pari à sa troisième tentative: devenir enfin président de la deuxième économie d'Amérique latine.

"Je crois que c'est un homme dont la principale qualité est la ténacité", souligne à l'AFP l'écrivain et historien Paco Ignacio Taibo II, un proche du candidat.

Cultivant son image de simplicité et d'honnêteté, AMLO a su se démarquer de la classe politique traditionnelle qui a dirigé le pays depuis près d'un siècle et qu'il qualifie de "mafia du pouvoir".

Originaire de l'Etat de Tabasco, ce fan de base-ball a démarré sa carrière au sein du PRI (droite), le parti de Peña Nieto, avant de l'abandonner pour rejoindre