03/03/12

Michel Rocard : «On est dans l’imbécillité politique collective»

Sur LIBERATION   L'ancien Premier ministre Michel Rocard le 5 février 2011 (Photo Joel Saget. AFP       Recueilli par Jonathan Bouchet-Petersen, Sylvain Bourmeau, Alexandra Schwartzbrod Est-ce ce voyage de trois semaines dans l’Antarctique dont il revient émerveillé ? Est-ce la distance que lui donnent les vingt-deux campagnes électorales qu’il a derrière lui ? Ou cette liberté que lui offrent ses 81 ans ? Michel Rocard n’a plus peur de rien, sauf des menaces, «d’une gravité inhabituelle», qui pèsent sur... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03/03/12

Michel Rocard, l'Europe et la fin de la croissance

Sur SLATE   L'ancien Premier ministre déclare la mort de l'Europe et explique, qu'en période de crise, le bonheur n'est pas dans le travailler plus. - Michel Rocard en 2009. REUTERS/Charles Platiau - Michel Rocard fait partie des Français qui s'inquiètent du «malaise social» dans nos civilisations développées: «injustice criante» dans la répartition de l'argent, ennui qui découle du «sentiment d'inutilité», solitude qui est le «produit d'une société trop mobile» et disparition de l'éthique. Dans son dernier livre, Mes... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 12:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03/03/12

Rocard déplore le contenu de la campagne

Sur EUROPE 1   Par Europe1.fr avec AFP Publié le 2 mars 2012 à 12h13 Mis à jour le 2 mars 2012 à 12h13       L'ancien Premier ministre PS Michel Rocard a déploré vendredi, dans un entretien à Libération, que la campagne pour l'élection présidentielle n'ait "pas, jusqu'à présent, beaucoup concerné les problèmes de fond". "On nous amuse avec un ballet de prestations de candidats, mais cette campagne n'a pas, jusqu'à présent, beaucoup concerné les problèmes de fond", estime Michel Rocard, pour qui... [Lire la suite]
Posté par Jocegaly à 12:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05/08/09

Les choix de Rocard par Usbek et Expat

INOXYDABLE ROCARD (sur le blog d'Usbek) Extraits:........    Décidé à abandonner son mandat européen avant ses quatre-vingts ans, il cède peu à peu (mais pourquoi pas ?), sous le règne de Sarkozy, aux avances présidentielles . Cela ne se passe pas très