Sur ZEBUZZEO

 Pourquoi l' Allemagne a peur d'une fin de l' Euro



Une sortie de la Grèce de la zone euro coûterait au contribuable allemand selon différents calculs, plus de 65 milliards d'euros.
Non inclus dans les calculs, l'impact sur le secteur privé, c'est à dire les entreprises, les banques et leurs clients.
 Ensuite, il y a le danger de contagion à d'autres pays en crise. 
Deka Bank, et son économiste en chef Ulrich Kater : 
«Un tel retrait, avec toutes ses conséquences désastreuses pourrait entraîner, tout les autres membres de la zone euro», a t-il prévenu.


Berlin a un problème
Un éclatement de la zone euro très cher pour Berlin.
L'euro, monnaie commune, a surtout profité à l'Allemagne.
En principe, une économie "faible" a une monnaie faible, qui limite les importations et favorise les exportations (+ des taux élevès qui freinent la consommation à crédit).
Le déficit des échanges des "petits pays" a quadruplé depuis l'adoption de l'euro, au bénéfice surtout de l'Allemagne.


L'Euro, c'est l'Allemagne ! L'Euro, c'est l'Euro fort, ancien Deutsche Mark. 
 L'Europe de Bruxelles, c'est génial pour les Allemands et la galère pour tous les autres. Ouvrons donc enfin les yeux ! 
Evidemment, que les Allemands adorent l'Euro (sur notre dos).


Monnaie commune ou unique ?
Les marchés considèrent déjà l'euro comme monnaie commune et non plus comme monnaie unique !
Preuve en est, les taux différents d'emprunt appliqués, selon qu'ils s'adressent à l'Allemagne, l'Italie, la Grèce, l'Espagne, la France, etc...
La question n’est plus de savoir s’il faut on non sortir de l’euro, mais quand et dans quelles conditions.


On attends quoi ?