13 octobre 2013

 

Sur UNION REPUBLICAINE

par

C’est un constat : les orientations de la politique de défense telles qu’elles ont été définies par le dernier Livre blanc et le projet de Loi de programmation militaire qui en découle ne suscitent pas de grands débats publics.

Reste le Parlement alors…

Mais le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a pris les devants en disant qu’il avait des “munitions en soute” si jamais certains responsables de l’ancienne majorité avait quelques velléités de croiser le fer.

Ce débat, d’anciens officiers supérieurs et généraux appartenant au cercle de réflexion “Les sentinelles de l’Agora”, entendent bien l’amorcer, avec la diffusion d’un “Manifeste pour la sauvegarde de nos armées” au ton pour le moins corrosif.

A la différence de l’éphémère et mystérieux Mouvement “Marc Bloch”, composé de “lieutenant” et dont on n’a plus entendu parler depuis la publication d’une tribune qui a un peu fait parler, le cercle des “Sentinelles de l’Agora” existe depuis plusieurs années.

Il était d’ailleurs intervenu lors de la campagne de l’élection présidentielle de 2007 en adressant une lettre ouverte aux différents candidats.

Dans leur manifeste, les Sentinelles de l’Agora n’hésitent pas à parler “