Par son geste fatal contre la Russie, la Turquie a fait gagner l’Allemagne.

13 commentaires

Par son geste fatal contre la Russie, la Turquie a fait gagner l’Allemagne.

Pendant la guerre froide, les Soviétiques avaient créé un réseau pour l’approvisionnement énergétique de l’Europe, épousant trois des quatre orientations stratégiques du Théâtre d’Action Militaire (TAM) du continent européen. Un TAM représente un espace géographique de la taille d’une partie d’un continent dans lequel sont menées les opérations militaires proprement dites. Les Orientations Stratégiques sont des bandes de terres imaginaires, en profondeur, qui permettent d’effectuer les opérations militaires.

maps_world_war_ii_barbarossa_eastern_front_desktop_1256x956_hd-wallpaper-912960

Le premier découpage est l’Orientation Stratégique Balte qui commence dans les plaines du Nord de l’Europe et se termine sur la côte de la mer Baltique, permettant d’approvisionner en gaz naturel la Finlande, l’Estonie, la Lettonie et la Lituanie. Le deuxième est l’Orientation Stratégique Biélorusse qui permet de fournir en gaz la Biélorussie, la Pologne et l’Allemagne de l’Est. À la suite de l’unification allemande, l’approvisionnement de la partie orientale de celle-ci ne dépendait plus de la Russie. A la fin du traité de Varsovie, les pays baltes et la Pologne ont rejoint l’OTAN et l’attitude de ces pays est devenue hostile envers la Russie. Par conséquent, à l’automne 2012, les deux pipelines ont été remplacés par le azoduc North Stream avec une capacité de 110 milliards de mètres cubes par an, transportant le gaz de la Russie à l’Allemagne sous la mer Baltique, en contournant les pays baltes et la Pologne.